Autour de la Légende des Samouraïs


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Songfic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lélé
Adminitrateur Shôgun


Nombre de messages : 341
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: Songfic   Dim 24 Juin - 21:01

Défi lancé par Yza Zaz

SUPPORT : Fic / Chanson
THEME : A vous de décider de la chanson autour de laquelle vous écrirez votre fic
(elle peut être tirée d'un des albums des samouraïs si vous voulez mais ce n'est pas obligatoire), des personnages mis en scène (série et oav confondus) etc... )
TYPE : Chanson
GENRE : indifférent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternallysamourais.site.voila.fr/
Lélé
Adminitrateur Shôgun


Nombre de messages : 341
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: Re: Songfic   Dim 24 Juin - 23:01

Yza Zaz a écrit:
Puisque j'ai lancé ce défi, j'y réponds.
Cette songfic s'articule autour d'une chanson -qui lui donne son titre- de l'album 'Rodéo' de la chanteuse Zazie. Les paroles de la chanson sont en italique.

Résumé: Triste, déprimant, romanesque.
C'est une suite à Gaiden mais je n'en écrirai pas plus: lisez.

La Dolce Vita.

On n’aura qu’à faire comme si tout allait bien
Si c’est pas vrai
Ca fait rien


Un doux rêve, aussi léger que la plume d’un ange, s’est éteint dans mes bras.
La fée qui s’est penchée sur mon berceau m-a-t-elle offert plus qu’elle n’aurait dû ?
A peine ai-je connu avec toi une tendresse muette que déjà je te perds.
Il me semble que le goût de l’amour m’a laissé un sentiment de désespoir.

On aura qu’à faire semblant, quitte à faire sans
Quitte à faire comme
Nos parents


Mon cœur déchiré se meurt d’une indicible souffrance.
Pourquoi bat-il encore ?
Pourquoi continuer à me battre ?
Papa, je ne comprends que trop bien la raison pour laquelle aucune autre femme que maman n’a pu pénétrer ton âme.

Comme un bon p’tit soldat, bon apôtre
Pas un geste, pas un mot
Plus haut que l’autre


Je dois vivre malgré toi, je dois vivre malgré nous.
Ne plus penser à ce qui s’est passé.
Construire mon chemin en me surpassant pour ne pas m’arrêter.

C’est la Dolce Vita
Il faut bien qu’on oublie
Cette vie qu’on ne vit pas
Qu’on s’est pourtant promis


Un pause.
Je ressens la plaie béante de notre élan s’élargir.
Je reprends ma course contre ta mort.

Et voilà le doute et le mépris
Voilà à quoi nos vies
Se résument


Tous les maux en moi s’engloutissent.
Ils me poussent à des actes de folie que mon existence renie.
Ils m’acculent à une tristesse infinie.
Ils m’arrachent des gouttes salées aux yeux.

Il aura suffi d’un cœur en panne de cœur
Pour que la flamme
Se consume


Mes larmes ravagent mes joues.
Je tue ma douleur avec des cris devenus silence.
Il me reste ton souvenir.
L’épreuve s’est gravée au fond de ma raison.

Il aurait suffi d’un peu d’amour encore
Pour que la flamme
Se rallume


Notre rencontre fut une promesse éphémère.
Je voulais seulement te protéger.
Je me refusais de te conduire à cela.

Mais la Dolce Vita
Se peut-il qu’on oublie
Cette vie qu’on ne vit pas
Qu’on s’est pourtant promis


Tu as su me convaincre.
En te cédant, je t’ai privé de ta vie.
Je nous ai fatalement séparés.

Rappelle-toi ce qu’on voulait, nous, c’est l’amour
Pas l’amertume et l’ennui


Il est des cicatrices qui ne se referment jamais tant le souffle de la culpabilité qui s’y infiltre les avive.
Aurais-je pu t’éviter ce destin ?

Rappelle-toi ce qu’on faisait, nous, c’est l’amour
Pas cette série de compromis


Il m’a été impossible de te protéger de toi-même.
Je suis ton véritable assassin.

En guise d’amour nous voilà côte à côte
Si proches et si distants l’un de l’autre


J’aimerai toucher les étoiles.
A travers elles, j’atteindrais peut-être le paradis qui te garde si loin de mon étreinte.

Je vis, tu vis sans joie, sans cri
J’assiste à notre lente
Agonie


J’aimerai tant entendre ces mots que tu n’as pu me dire.
Avec eux, j’arriverais à te revoir dans mon sommeil.

Rappelle-toi ce qu’on voulait si fort
Il suffirait d’y croire encore


J’aimerai cesser de me faire des illusions.
Ton absence est un cauchemar dont je ne peux me défaire.

Rappelle-toi ce qu’on voulait si fort
Il suffirait de le vouloir encore


J’aimerai m’immerger dans le flot de l’univers.
J’aimerai te rejoindre.

Rappelle-toi ce qu’on voulait si fort
C’était la Dolce Vita


J’aimerai tout effacer pour mieux recommencer.
Luna. Attends-moi.



C'était la songfic Dolce Vita de YZA ZAZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternallysamourais.site.voila.fr/
 
Songfic
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une histoire d'amour - Songfic - G
» Songfic - La groupie du pianiste - G
» Si j'avais su... [songfic] ^
» [OS/Songfic/Ship--Stellack]Triangle
» La même erreur [ os songfic peymac/drama]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la Légende des Samouraïs :: Les Samourais de l'Eternel :: Défis en tout genre-
Sauter vers: