Autour de la Légende des Samouraïs


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Joyeux noël!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
oyoy
Moine


Nombre de messages : 59
Age : 29
Localisation : Treignes
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Joyeux noël!   Jeu 25 Déc - 15:25

Je vous souhaite à toutes et tous un joyeux noël!

Que votre journée soit remplie de Santa-Samouraï Very Happy

santasantasantasanta
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oyoy19.skyrock.com/
Eyael
Samouraï


Nombre de messages : 228
Age : 33
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Joyeux noël!   Dim 28 Déc - 13:18

Joyeux Noël à tous!
Pour ceux qui ont envie, voici une petite fic écrite sur cette fête. Cadeau pour les fans de Shin

Une fête étrangère

Noël n'était qu'une fête étrangére.
Aussi loin qu'il s'en souvienne, Shin Mouri n'avait jamais fêté Noël en famille. Et ce, malgré les vitrines illuminées, les décorations multicolores à dominante verte rouge et dorées, les alléchantes pâtisseries en forme de bûches.
Chaque année, il s'arrêtait pour contempler les sapins richement décorés. Seulement parce qu'il appréciait la beauté de ce spectacle insolite. Mais les prétendus « Chants de Noël » « Cadeaux de Noël » ou « Listes au Père Noël » l'indifféraient superbement tout comme sa mère et sa grande sœur qui observaient cette fête récurrente avec un petit sourire.
Noël n'était qu'une fête étrangère.
Une fête de l'occident amenée par les américains après la fin de la seconde guerre mondiale. Ce n'était qu'un phénomène de mode qui finirait peut être par tomber dans l'oubli.
« On ne perdait pas grand chose en ne célébrant pas Noël » se disait le petit garçon âgé de huit ans.
Et c'était vrai. Les anniversaires à la maison étaient toujours célébrés avec faste et ils recevaient de nombreux cadeaux à cette occasion. Il y avait aussi Kodomo no Hi, les kermesses d'été où on y gagnait de nombreux cadeaux. Et chaque fête s'accompagnait du plaisir de goûter de savoureux gâteaux aux goûts variés. Shin appréciait tout particulièrement la cérémonie du thé à cause des pâtisseries qu'on offrait aux invités.

A l'école, peu avant les fêtes de fin d'année, tout se passait bien aussi. Peu d'enfants dans sa classe parlaient du Père Noël et de son traîneau, de ses merveilleux cadeaux. Les professeurs n'en parlaient pas non plus. La seule fête dont il était question était celle du Nouvel An.
Noël n'était qu'une fête étrangère.


La vie de Shin avait pris un nouveau tournant : il avait découvert une mystérieuse orbe marquée du kanji shin, la confiance. Appris que cet orbe permettait de revêtir une armure aux surprenants pouvoirs, qu'il était l'un des cinq samurai troopers et que son rôle était de protéger la terre.
Que d'aventures, que de combats il avait mené aux côtés de ses compagnons d'armes devenus par la suite ses amis.
Combats contre Arago, les Mashôs, dans le monde normal et dans le Youjakai où régnait le mal depuis la nuit des temps.
Ca allait bientôt faire six mois qu' Arago avait été tué, que les anciens Mashôs et Kayura étaient repartis. Qu'il avait enfin pu reprendre une vie normale comme tous les autres adolescents.
On était à peine le trois décembre et déjà des prospectus pour Noël, des catalogues de jouets s'invitaient dans la boite aux lettres tandis que le café du coin proposait des sablés aux épices, du pain d'épices accompagnés d'un vin chaud. Et... Tiens, des lettres respectivement envoyées par Shû et Ryô ? Voilà une bonne surprise.
Confortablement installé dans le canapé avec un manjû et une tasse de thé sencha, Shin commença sa lecture.
S'étaient ils déjà concertés auparavant ou ce n'était qu'une simple coïncidence ? Quoi qu'il en soit, les lettres délivraient le même message : fêter Noël ensemble.
Etrange. Autant qu'il le sache, Ryô n'était pas lui non plus, (Seiji également) du genre à célébrer les fêtes occidentales. Shû peut être ; après tout c'était une bonne occasion commerciale et avec sa famille nombreuse, cela permettait un excellent moment de plus.
Le soir avant de s'endormir, il réfléchit à nouveau à cette invitation. Au fond, pourquoi pas ? Pourquoi ne pas accepter par curiosité et le plaisir des retrouvailles ? Il pouvait très bien passer trois jours avec ses amis et revenir célébrer le Nouvel An avec sa mère et sa sœur, son beau frère.
Une fête restait une fête et permettait de bien s'amuser.
Noël n'était qu'une fête étrangère.


Réussir à trouver un chalet dans les Alpes Japonaises suffisamment grand poir sept personnes et un tigre pour seulement 120 000 yens les trois jours ? C'est ce qu'on appelait une aubaine.
D'autant plus qu'ils étaient au pied de la montagne avec une forêt de sapins qui s'offrait à leur vue quand on allaitr sur le balcon. Il y avait déjà une fine couche de neige sur le sol et la météo locale indiquait «  強い 大雨 の 雪。寒い. *
si avec ça il n'y aurait pas la promesse d'un magique et traditionnel Noël Blanc !
Jun et Nasutei surtout étaient enchantés de cette annonce, après tout ils célébraient chaque année cette fête.
Le lendemain matin, Shin accepta de poser des boules sur le sapin tandis que Jun s'occuperait des guirlandes et de l'étoile. Byakuen observait cet étrange spectacle tapis sous la table du salon tandis que Ryô et Seiji dressaient une liste de choses à faire : emballer les cadeaux, dresser la table et la décorer, savoir quel menu établir... Pour ça, ils auraient besoin de l'aide de Shin.

Si on lui avait dit que cette fête permettrait de réaliser de nouvelles recettes ; et de surveiller cet estomac sur pattes qui lui servait de commis.
Toasts au caviar d'aubergines, dinde accompagnée de marrons, patates douces et légumes verts glacés, bûche de Noël, le plus difficile.
Le plus difficile serait ce gâteau avec le biscuit de savoie roulé et la crème au beurre.
Pour la cinquième fois consécutive, il empêcha son ami de goûter à la pâte. Il ferait mieux de tout faire lui même tiens !

Spaaf, la boule de neige atteignit son but mais une seconde le frôla. Avec le peu de lumière qui restait, autant s'amuser dehors et en profiter pour faire une bonne vieille bataille de boules de neige. Même Seiji et Touma pourtant si sérieux prenaient un réel plaisir à cette petite pause. Ils étaient tous ensemble entre amis sans craindre une nouvelle menace !
L'atmosphère teintée d'allégresse perdura le soir à l'apéritif et au dîner. Chacun parlait de son expérience de Noël ; Jun était intarissable sur les moments passés avec ses parents dans les centres commerciaux, ses commandes sur les genoux du Père Noël.
Touma qui rendait sa mère atterrée parce que dès ses cinq ans il affirmait sans démordre que le père Noël n'existait pas. Seiji qui s'étonnait que cette fête soit aussi populaire tout comme la Saint Valentin alors que ce n'étaient pas des fêtes japonaises.
Noël n'était qu'une fête étrangère.
Entre senbeis au sésame, gressins et cocktails de jus de fruits, la conversation s'orienta sur les fêtes du Nouvel an, les vœux pour l'année à venir, l'espoiur de tirer un daikichi ou un kichi...
Le dîner traîna, quoi de plus normal que de prender son temps pour savourer des plats fins et discuter tout son soûl ?
Shin se dit intérieurement que racheter des bûches ne serait pas une mauvaise idée. Ce serait bien d'en réaliser une quand il reviendrait à la maison.

Tous se couchèrent tard : deux heures du matin. Shin n'eût même pas le courage de discuter avec Shû comme ils le faisaient habituellement.
Dix heures sonnérent.
Nasutei et Jun prirent la décision de tirer du lit les dormeurs. C'était Noël bon sang ! Les cadeaux étaient au pied du sapin !
Encore baillant et à moitié endormis (pour certains dormant debout) ils contemplèrent les cadeaux entassés attendant d'être déballés. Il y en avait bien une trentaine petits ou gros dans des paquets rouges ou dorés, multicolores.
Ils avaient tous pensé à offrir à chacun quelque chose. Quelle belle attention ! Ce ne fût que des éclats de rire, discussions autour du feu dans la cheminée avec chocolat chaud et marshmallows grillés.
Ryô entreprit de porter un toast « Joyeux Noël à tous ! » tous reprirent en choeur cette tirade.

Shin n'aurait jamais cru que cette fête soit aussi merveilleuse : convivialité, partage, faste gaieté. Il comprenait à présent pourquoi dans tant de pays on la célébrait. Il songeait même à convaincre sa famille de fêter Noël l'année prochaine.

Noël n'était qu'une fête étrangère. Mais elle méritait d'être fêtée quand on voyait tout ce qu'elle apportait aux petits et grands.



Fin

*Fortes chutes de neige, froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Joyeux noël!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux anniversaire Bonbon Rose
» JOYEUX ANNIVERSAIRE ET BONNE DESTINEE(du point de vue astrologique)
» joyeux anniversaire
» Joyeux Anniversaire Mr le Maire
» Joyeux anniversaire Carine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la Légende des Samouraïs :: Autour d'une Tasse de Thé :: De Tout et de Rien-
Sauter vers: