Autour de la Légende des Samouraïs


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Anniversaire des héros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eyael
Samouraï


Nombre de messages : 228
Age : 33
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Anniversaire des héros   Mer 6 Mai - 15:37

j'inaugure ce sujet avec cette fic que je poste en retard d'un jour.
j'espère que vous aimerez
Le fleuve du temps et ses effets



Celui qui a comparé le temps à un fleuve n’a pas tout à fait tort, on est entraîné par le courant vers quelque chose d’inconnu avec des obstacles ou des barrages sur notre route.

Le temps passe et on n’y peut jamais rien y faire, il exerce divers effets sur nous.

On prête souvent attention à des dates qui peuvent avoir de l’importance pour nous : un anniversaire, le jour d’une grande réussite ou d’une catastrophe, un événement qui marque les esprits….

Le printemps revient comme toujours, chaque année, symbole de renouveau et de fertilité. Tout revient à la vie, le jour se rallonge et la nuit diminue….



Les hommes ont toujours cru que certaines dates pouvaient être dangereuses ou bénéfiques dans tous les pays sans exception ; mais il semble qu’au Japon cette superstition est la plus fondée. Fêtes du nouvel an, O bon la fête des morts, Tanabata Matsuri qui rend hommage aux étoiles et autres astres…. Et tant d’autres encore plus où moins connues.





Ceux qui l’ont connu ont toujours partagé la même opinion : la malchance et le danger seraient constamment à ses cotés. Car naitre un jour où le mauvais sort vous poursuit peut, même si ce n’est qu’une éventualité devenir réelle. Pourquoi tous ces dires stupides ? Ce n’est guère de sa faute si sa date de naissance tombe un jour néfaste : le 5 mai ; personne ne peut prédire avec précision ce genre de choses. Il n’ a jamais prété attention à toutes ces stupidités et ce n’est maintenant qu’il commencera. Avec indifférence, il ouvre la porte coulissante laissant ses trois pires ennemis seuls, qu’ils s’entretuent donc entre eux si une querelle met le feu aux poudres ça lui permettra de ne pas avoir à le faire.

Et puis ce n’est pas un jour pour se battre ou s’entrainer, il fait si beau se matin…

Pourquoi ne pas plutôt s’offrir un moment de paix dans le ningenkai et contempler les cerisiers et les pruniers en fleurs ?



La porte se referme sur le monde des humains. Il semblerait que cet endroit ne soit pas celui auquel il s’attendait : des maisons élégantes, des théâtres et autour de lui plusieurs jeunes filles en kimono mais également des passants. Tout ici fait penser à Gion le plus célèbre quartier de Kyoto, connu pour certaines maisons de thé de voyances et pour les geishas.

Mais ce n’est pas du tout la ville de Kyoto, la ville souveraine du pays où siège le gouvernement. Non, d’après le panneau situé à l’angle de la rue et indiquant Hirano-Ku, le portail l’a conduit en plein cœur d’Osaka.

Débutant une promenade dans les rues de la ville, il repense à toutes ces cités qu’il a connues, aux multiples évolutions du pays… Tout a tellement changé depuis le 16 eme siècle et maintenant à la fin de l’ére Edo en 1859 et à présent des occidentaux se sont mêlés à la population. C’est tout de même étrange de voir parfois ces gaijins si différents et étant en admiration devant les architectures les lieux ou la littérature et les arts.



Perdu dans ses pensées ne semblant pas savoir où il souhaite aller, la torpeur le quitte brusquement au moment ou un enfant d’environs huit ans le percute immédiatement rattrapé par une fille un peu plus âgée qu’elle.

-Gomen nasai, murmure il un peu gêné par le regard sévère de la jeune fille.

-Ce n’est pas grave gamin, mais qu’est ce qui te pousse donc à arpenter les rues à une telle allure ?

-C’est la fête aujourd’hui Gaijin san, et ce n’est pas tous les jours le cas. Ma sœur et moi, nous devions rejoindre nos parents. En plus, ils m’ont promis de goûter un saké à l’arôme d’Iris et de m’offrir une nouvelle statuette de samourai…. Vous comprenez ? ajoute il un peu inquiet.

-Bien sur que je comprends ton impatience, réplique il en pensant à cette annonce. Encore une année de passée. Tant de temps s’est écoulé et il ne s’en rendait plus vraiment compte jusqu’à maintenant en venant prendre un peu de repos. N’aurait il jamais pensé à lui-même ?

-Excusez moi mais tout va bien, hasarde la jeune fille.

-Oui oui, ne te soucie donc pas de ça, ça ne te concerne pas.

-Gaijin san, vous semblez si troublé….

-Un petit peu, finit il par avouer.

-Voulez vous que je vous dise l’avenir ? Peut être cela vous réconforterait il.

-Ne me fais pas croire que tu en es capable, soupire il en jetant un coup d’œil sur le pinceau et le rouleau qu’elle tient à la main.

-Pardonnez moi si j’ai l’air de mentir, mais même si mes capacités sont médiocres, j’en suis capable. Il faut simplement que vous ayez sur vous une pièce de monnaie, répondit elle en posant la main sur l’épaule du jeune garçon.

Visiblement la fillette semblait connaître le Yi Kin.

-Soit si tu y tiens tant que ça, répondit il en lançant pour une première fois la pièce d’un yen.

Face, pile, face trois fois de suite et enfin pile ; alors qu’il lançait pour la dernière fois la pièce, la fillette traçait un dernier trait interrompu.

-Le signe du chaudron, annonça elle. Le symbole de l’abondance et du savoir pouvant dispenser une connaissance inépuisable mais également aussi le sens du sacrifice.

-Surprenant, je ne le pensais pas mais tu sembles avoir réellement un don. Les deux définitions correspondent.

-Ce n’est que vous qui pouvez le confirmer Gaijin san. Ce n’est pas le lieu ou une date bonne ou néfaste qui donnent du sens à votre vie. Seul l’expérience, les rencontres et nos choix aident à forger notre destinée.

-Peut être. Tenez, prenez ça, acheva en leur tendant une pièce de 5 yen. Et passez un bon moment !

-Arigato gozaimasse ! Sayonara gaijin san !







On le dit si souvent : le temps passe et il est semblable à un fleuve car il nous entraine vers une destination inconnue. Le temps ressemble tellement à l’eau car parfois il semble s’écouler aussi lentement qu’une longue tempête de neige ou alors passer aussi brièvement qu’une averse de printemps.

Tout en observant le soleil se coucher, la seconde image lui vient à l’esprit ; le replongeant dans une profonde mélancolie. Les souvenirs des précédents anniversaires de son enfance et de son adolescence reviennent. Tout semblait si simple et merveilleux avant…A présent tout est devenu monotone mais est ce que cela vaut vraiment la peine de regretter d’avoir obtenu cette armure ? Non car à présent il est plus puissant que n’importe quel guerrier, malgré tout le passé garde ses attraits et tout particulièrement en ce 5 mai.



Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Anniversaire des héros
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Piñata / pignata anniversaire enfant
» Joyeux anniversaire Bonbon Rose
» jeux pour un anniversaire
» joyeux anniversaire
» [Anniversaire] Personnages de Type-Moon ! =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la Légende des Samouraïs :: Les Samourais de l'Eternel :: Oeuvres d'Art-
Sauter vers: